J’ai eu la chance de me rendre dans le Yunnan en Avril 2018 et une chose est certaine : Je suis complètement tombée amoureuse de cette région de Chine qui n’a rien à voir avec toutes les villes chinoises industrielles visitées jusqu’à présent ! La région du Yunnan est réputée pour être une des plus belles régions de Chine et je valide ce point à tous les niveaux ! Que ce soit  par la variété de ses paysages, les ethnies rencontrées, la population d’une gentillesse sans précédent sans oublier toutes ces villes et villages sortis tout droit de cartes postales : Le charme a opéré à la seconde où mon voyage à commencé !

Je vous invite d’ailleurs à découvrir mon rapport complet en cliquant ici

Le Monastère de Songzanlin

Le Monastère de Songzanlin

 

J’ai fini ce superbe voyage par la région de Shangri-La qui se trouve dans les contreforts du Tibet  et je ne saurai décrire mon émotion lorsque j’ai atteint cette étape que j’attendais tant ! Je rêvais depuis toujours du Tibet mais se rendre dans la région autonome du Tibet est assez compliqué (visas obligatoires, passage par une agence requise …). Découvrir le Tibet du Yunnan c’est éviter ces contraintes et c’est surtout mettre un pied dans l’une des plus belles régions que j’ai eu la chance de découvrir ! Vous retrouverez mon rapport complet sur Shangri-La en cliquant ici 

 

Le temple de Shangri La

Le temple de Shangri La

 

Imaginez vous des montagnes aux sommets enneigés, des étendues infinies de prairies où broutent tranquillement yaks et chevaux, d’imposantes maisons tibétaines dont l’architecture est sans pareil, des temples bouddhistes comme vous n’avez pas l’occasion d’en voir souvent, des tibétains toujours souriants et la ville de Shangri-La dont on ne peut que tomber amoureux … Cette dernière est composée de maisons traditionnelles en bois uniquement et le centre historique est un petit joyau pour les amoureux de la photo car tout y est photogénique !

 

La ville de Shangri La

La ville de Shangri La

Shangri La la nuit

 

J’ai découvert lors de mon premier passage à Shangri-La qu’il existait une activité m’ayant toujours fait rêver : Celle d’une caravane (entendez par là une expédition avec tentes et chevaux) de 4 jours et 3 nuits proposée par Caravane Liotard. Cela a toujours été l’un de mes rêves : Partir en montagne pendant plusieurs jours, se couper du monde réel, des téléphones, de son confort habituel et se surpasser pour découvrir des paysages de rêves et être en osmose complète avec la nature !
J’ai eu la chance de rencontrer les fondateurs de ce tour qui ne sont autre que Constantin de Slizewicz et Guillaume de Penfentenyo lors de mon dîner raclette au Flying Tigers (qui leur appartient également). Nous avons donc échangé sur leur activité qui m’avait mis des étoiles plein les yeux en me donnant une envie folle  : Celle de tenter l’expérience un jour moi aussi !

Constantin est un passionné du Tibet et des anciennes expéditions (route de la soie, route du thé …). Il a d’ailleurs écrit plusieurs livres pour partager sa passion : Autant dire que c’est un sujet qu’il maîtrise et qui l’anime ! Impossible de ne pas se faire embarquer dans ses récits !  Il y a 10 ans de cela il a eu l’idée de monter une nouvelle expérience dans ce coin du monde dont il était tombé amoureux : Celle de partir en montagne pendant plusieurs jours à la façon des explorateurs du siècle dernier. Il a donc fait revenir la tradition perdue des chevaux « porteurs » dans son village, a formé ses habitants et voisins à l’accompagnement en montagne et s’est lancé dans l’aventure des caravanes « Vintage-chic »  !

6 mois plus tard j’ai eu la chance de pouvoir tester cette expérience incroyable que je suis impatient de vous la raconter ! (Il m’a fallu un mois pour redescendre de mon nuage et faire le point avec moi même sur l’expérience vécue)

Tout d’abord il vous faut arriver 2 jours avant le départ de la caravane à Shangri-La afin de vous acclimater à l’altitude mais également pour découvrir les environs et cette superbe ville, ce qui donnera le ton à la suite de votre périple.  J’ai été heureuse de pouvoir retourner découvrir l’un de mes coups de cœur : Le monastère de Songzhalin dont je vous parle dans mon article sur Shangri-La.

 

Le Monastère de Songzanlin

Le Monastère de Songzanlin

 

A peine atterrie (et sous un ciel gris) je suis également retournée au lac de Napa qui cette fois était sous l’eau (il était à sec lors de mon passage en Février) et ai retrouvé un plaisir énorme de me retrouver au calme en pleine nature loin de l’agitation Hong Kongaise que je vis au quotidien depuis 5 ans.

 

Lac de Napa

 

J’ai tenté de me rendre à la montagne Shika, enneigée toute l’année et qui offre un superbe panorama, malheureusement pour moi le téléphérique venait d’être mis hors service pour un mois (maintenance). J’en ai donc profité pour flâner dans les rues de Shangri-La et redécouvrir cette ville que j’aime tant !

 

Téléphérique pour la montagne Shika

 

Le Lundi matin, je me suis rendue à la ferme Liotard pour assister aux préparatifs de l’expédition. Normalement les clients n’y assistent pas mais pour pouvoir comprendre tout le fonctionnement et m’imprégner de l’expérience à 200% j’ai décidé d’être présente moi aussi. J’ai donc pu voir les chevaux se faire charger des sacs de l’expédition (16 chevaux au total) et les villageois (8 personnes) partir en avance pour pouvoir installer le campement avant l’arrivée des clients au campement en fin de journée (Nous étions 6 sans le staff). Il faut savoir que les chevaux sont habitués à porter ces sacs de 40 kilos qui pèsent bien moins que n’importe quel humain qu’ils auraient à porter sur leurs dos en centre équestre ! Cette race a besoin de se dépenser et il n’y a donc aucune sorte de maltraitance bien au contraire. Les villageois chérissent leur animaux qui font presque partie de la famille et qui sont en liberté totale une fois arrivés sur place (le paradis pour eux c’est moi qui vous le dit !)

 

La ferme en elle même donne le ton de l’aventure à venir : La bâtisse est d’origine et retapée avec goût tout en mettant bien en avant l’art et l’architecture tibétaine. Chambres et salon respectent à 200% la tradition … Phoebe, la femme de Constantin a fait un superbe travail de décoration sans parler de ses talents culinaires qui nous ont régalé pendant 4 jours ! La ferme Liotard porte bien son nom car il n’y a pas moins de 3 chiens, 6 cochons et 2 chevaux qui rythment les journées des hôtes ! Il est également possible de dormir dans les tentes tout confort ou dans les chambres d’hôtes mises à disposition sur place et de profiter de randonnées à la journée (avec ou sans chevaux) : Une super alternative pour ceux plus frileux niveau sportif !
Parce que des photos parlent mieux que moi, j’espère vous faire sentir le bien être que l’on ressent en arrivant à la ferme via ces quelques clichés :

Vers 14h nous nous sommes mis en route après un repas composé de charcuterie maison, pain tibétain, tomates de la région et fromages (un régal!). Cette première journée de marche est assez courte (Environ 3h de marche et 10 kms ) mais elle est assez physique car nous avons parcouru le premier gros niveau de dénivelé de l’aventure ce jour là. Nous avons donc enchaîné des parties plates mais aussi pas mal de montées il faut l’avouer ! Pour ce qui est de la condition physique nous étions avec 2 enfants de 11 et 12 ans ainsi que des personnes loin d’être de grands sportifs (moi) et tout le monde a réussi sans aucun soucis !

 

Le départ de la caravane Liotard

Le grand départ a sonné !

Le départ depuis la ferme Liotard

Le départ depuis la ferme Liotard

 

Je ne saurai décrire l’émotion qui nous a tous submergés lorsque le camps est apparu …. Pour moi c’était juste comme dans un rêve : Une fin de journée avec un ciel aux couleurs incroyables et au loin 3 tentes bien blanches dressées dans une immense plaine où se trouvent cochons, chevaux et cabanes en bois … A notre arrivée le feu de camps était prêt (dés que le soleil se couche les températures baissent considérablement) mais un goûter nous attendait avec du thé bien chaud et des gâteaux maison … De quoi rassasier les explorateurs novices que nous étions !

 

 

Il m’a fallu prendre mon temps pour découvrir cet environnement hors du commun, remplir mes poumons d’un air 100% sain, aller caresser les chevaux, et observer les cochons en bande (oui j’adore les cochons) mais également prendre un maximum de photos pour ne rien oublier … J’ai surtout eu besoin de ce moment pour moi pour bien prendre conscience de la chance incroyable que j’avais de me trouver dans un tel environnement entourée de personnes adorables que je venais d’apprendre à connaître lors de nos premières heures de marche. Car la beauté de l’aventure c’est aussi ça ! S’ouvrir aux autres, apprendre à écouter et partager … 

 

Caravane Liotard

Une légende n’est même pas utile …

 

S’en est suivi l’heure de l’apéro autour du feu de camp avec vin & bières à volonté sans oublier de la charcuterie maison et des toast de fromage de yak poellés (exquis). Nous avons fini cette première journée par un somptueux repas servi dans la tente salle à manger. Imaginez vous une tente recouverte de tapis et coussins tibétains, une table assez grande pour accueillir 6 personnes de manière royale, de vraies chandeliers pour nous éclairer et le luxe ultime : Un chauffage ! … Concernant le menu, je vous laisse le plaisir de découvrir cela par vous même un jour mais sachez que sur les 3 dîners nous avons mangé comme des rois grâce à Phoebe (entrée / plat / dessert à l’européenne)

 

Etant invitée je n’ai pas testé les tentes privées mais j’ai eu le plaisir de dormir dans la tente salle à manger avec tous mes compères de voyage (J’ai eu la chance d’être avec une équipe de tournage pour France 2 le premier soir et ai été accompagnée pendant l’intégralité du séjour d’un écrivain-journaliste voyage anglophone : Thomas Bird lui aussi invité). La première nuit on ne sait pas vraiment comment gérer le froid mais les 2 nuits suivantes j’ai dormi comme un bébé m’étant bien préparée ! (Il y a des matelas, des sacs de couchages, des couvertures tibétaines et un chauffage au gaz !)

 

Caravane Liotard

La tente salle à manger ( ma chambre dortoir également <3)

Caravane Liotard

Dîner aux chandelles au milieu de nul part

 

Le premier réveil fut lui aussi magique : Un beau ciel bleu, un paysage complètement blanc avec la rosée du matin figée par des températures négatives et toujours ces cochons et chevaux en totale liberté autour de nous … Nous avons donc profité de petit déjeuner dans ce cadre enchanteur avec du granola maison, du yaourt, du pain tibétain, beurre, confiture, bacon, œufs, fruits, jus d’orange , thé & café et tout cela en étant au milieu de nul part dans un cadre enchanteur totalement coupés du monde extérieur !

 

 

La seconde journée fut des plus sympathiques. Pas de gros dénivelé, des paysages somptueux et environ 13 kms de marche (Un bon 4h de marche réelle)  pour rejoindre notre nouveau campement où nous avons posé nos affaires pour les 2 dernières nuits de la caravane. Le cadre fut là aussi enchanteur. La découverte des tentes après notre journée de marche nous a là aussi laissé pantois d’émotion. Comme l’apparition d’une oasis en plein désert … Cette fois nous étions dans une immense plaine traversée par une petite rivière. Juste magique !

 

La troisième journée fut la plus importante de toutes ! Pas mal de dénivelés et une grosse journée de marche (8h de marche réelle avec environ 20 kms parcourus). Mais quelle journée et quelle fierté à l’arrivée ! Tout d’abord nous avons commencé fort avec le lieu choisi pour le pique nique qui était juste fantastique : Un lac turquoise avec les montagnes et la forêt en arrière plan : Impossible de faire mieux !

Nous avons ensuite entamés de grosses montées avec des passages à plus de 4000 mètres d’altitude et des paysages à couper le souffle !

Notre but ultime était devant nous et s’imposait de plus en plus à mesure de notre avancée … Nous avons pu atteindre le Saint graal (à savoir le col d’Abudje à 4360 m d’altitude) en fin d’après midi après avoir marché pendant 45 minutes sur les premières neiges de la saison.

S’en est suivi la descente jusqu’au campement pendant un bon 2h environ : Une journée ultra complète et des souvenirs plein la tête ! Ce troisième jour fut intense en émotions, j’en garderai un souvenir impérissable !

 

Nous avons célébré notre dernière soirée tous ensemble ce soir là et je pense que je n’oublierai jamais ces ciels étoilés que j’ai eu la chance de vivre pendant 3 nuits :  Il faut s’imaginer un calme olympien dans une nuit noire avec un feu de camp encore crépitant illuminé par une voie lactée comme jamais plus vous n’en verrez … Le contraste avec les 3 tentes bien blanches était saisissant car la lueur des chauffages projetaient des ombres sur les toiles alors que le campement entier était endormi … Qu’est ce que j’aurai aimé être une photographe professionnelle avec un équipement de pointe pour être capable de capturer ces instants ! (de mon côté cela ne donnait rien …)

 

Caravane Liotard

Le compagnon de nos soirées bien fraîches

 

Le dernier petit déjeuner s’est fait dans la nostalgie de ces 3 jours passés ensemble et la réalité de savoir qu’en fin de journée tout serait terminé : Nos téléphones se remettraient à vibrer et la réalité nous rattraperait. Nous avons donc profité à 200 % de notre dernière journée de marche ( 5h de marche environ avec 18 kms parcourus) et de notre dernier pique nique tous ensemble avant d’attaquer une phase de descente qui a  bien stimulé nos mollets ! A 17h nous étions à la ferme et incapables de nous quitter nous avons décidé de nous rejoindre le soir même pour dîner ensemble au Flying Tiger où Guillaume reprenait du service le soir même (Constantin ayant dû rester à la ferme pour accueillir de nouveaux invités)

 

 

Cette expérience est difficile à décrire, il est compliqué de mettre des mots sur les émotions, le bonheur, la fierté, le partage et la joie ressentis pendant ces 4 jours. C’était l’une des premières fois de ma vie que je n’étais absolument pas joignable et cela m’a fait un bien incroyable. Celui de me focaliser sur le moment présent et de le vivre pleinement. Je me rends compte à quel point ce sont des choses difficiles à faire de nos jours (surtout pour moi). Cette caravane est une expérience que je vous souhaite à tous de vivre. C’est unique. Je n’en avais jamais vécu avant et je ne pense pas pouvoir  revivre une expérience de ce genre avant longtemps (ou avant de m’inscrire pour une caravane à thème organisée par les garçons…! ). Alors oui il faut sortir de ses habitudes, de son confort (surtout la première nuit où on se demande comment on va faire pour vivre dans des conditions rudimentaires pendant 4 jours) mais croyez moi, cela vaut plus que le coup et nous étions tous prêts à re-signer à la fin !

 

La plus parfaite des équipes !

 

Pas mal d’entre vous en ont déjà entendu parler, beaucoup m’ont fait la réflexion que cela coûtait cher …. C’est vrai, c’est un budget non négligeable pour une expérience unique de qualité (Pour le prix payé cela dépend de si vous choisissez la formule « light » ou la formule « premium » je vous en parle plus bas). Mais j’ai une solution pour vous et pour que cette expérience puisse devenir accessible à plus de personnes ! :

 

PAYER MOINS CHER VOTRE EXPÉRIENCE : 

En accord avec Constantin et Guillaume j’ai créé un groupe Facebook que vous trouverez ici : « Caravane Liotard : Share your dates » pour permettre aux personnes de se grouper et de partir ensemble : Ce qui baisse considérablement les prix !

On a plus ou moins tous les mêmes vacances et les caravanes sont disponibles d’Avril à Novembre donc il est vraiment très simple de trouver des personnes intéressées pour se grouper et cela rend l’expérience encore plus magique en étant à plusieurs ! (chacun a sa tente par famille / groupe d’amis on ne vous demande pas de dormir ensemble hein !).
Si jamais vous décidez de sauter le pas et de réserver cette incroyable expérience n’oubliez pas de leurs dire que vous venez de la part de Camille  de Voyagez futé  pour qu’ils sachent que m’inclure dans leur formidable caravane a eu la raison espérée : Celle de les faire connaître et des les aider à toucher un plus grand nombre de personnes ! Je pense que ce groupe mis en place pourra permettre à un plus grand nombre de partir … Et c’est tout le mal que je peux vous souhaiter et à eux aussi !

 

Caravane Liotard

Constantin et Guillaume

 

Au niveau des prix : 

Pour la caravane Premium : De 2200€ / personne (base 2 personnes)  à 1636€ si plus de 6 personnes
Pour la caravane Light : De 1636€ / personne (base 2 personnes) à 1195€ si plus de 6 personne
En vous groupant vous pouvez donc économiser jusqu’à 564€ / personne en version premium et 441€ en version light. Non négligeable pas vrai ?

Si vous voulez privatiser la caravane pour vous seuls, compter entre 20 et 30 % supplémentaire et si vous êtes une personne seule là aussi les conditions sont différentes et à voir avec la caravane Liotard en direct (et à découvrir leurs offres)

 

Au niveau des choses à prendre : 

Alors on ne va pas se mentir : Il fait froid en montagne, surtout la nuit donc le but est de bien vous couvrir mais avec des vêtements pratiques (que vous pouvez enlever et remettre facilement) ! Pour les immanquables :

– Un sac à dos et non pas une valise pour vos affaires (ce n’est pas évident pour tout le monde 😉 )
– Un petit sac à dos pour vos randonnées avec une gourde à remplir au fur et à mesure de la journée (on évite le plastique !)
– Je vous recommande d’emporter des snacks pour la randonnée (surtout pour les fans de chocolats car il n’y en a pas de prévu avec la caravane) et de ne pas oublier de prendre des abricots / pruneaux séchés pour vous aider à entrer en communion complète avec la nature au moment où vous devrez vous accroupir pour un tête à tête avec les étoiles
– De la crème solaire et du baume pour les lèvres (important!)
– Des lingettes pour se rafraîchir (il y a de l’eau chaude avec une bassine et des serviettes dans les tentes)
– Des mouchoirs en papier (le froid et l’altitude ça fait couler le nez !)
– Un liquide désinfectant pour les mains
– Pour les dames : Un shampoing sec (ça sauve la vie!)
– De la crème hydratante car l’altitude ça assèche la peau (du moins moi) !
– Une trousse à pharmacie avec le nécessaire + pansements
– Bonnet / bandeau pour les oreilles
– Un pantalon de running doublé d’une sorte de polaire comme « collant » (ça marche super bien)
– Des gants de running doublés là aussi (avec une protection moufle inclus (vendus chez Decathlon))
– Un petit « pull » de running doublé toujours (c’est la même gamme de produit running hiver mais j’en ai vraiment été super contente)
– Un pantalon de randonnée (plus large pour pouvoir mettre au dessus du pantalon running)
– Un « sur pantalon » waterproof en cas de pluie (un kway pour pantalon en somme)
– Des sous pull / tshirst / pulls, une bonne polaire, un manteau coupe vent waterproof
– Des chaussures de randonnées waterproof
– De bonnes paires de chaussettes
– Un bon powerbank pour recharger son téléphone ! (Constantin en a aussi un gros à disposition mais il vaut mieux être prévoyants)
– Plusieurs batteries pour l’appareil photo

Je pense avoir fait le tour …  🙂 

 

Je vous invite à découvrir les photos de mon aventure de La caravane Liotard dans l’album ci-dessous !

 

Envie de planifier votre caravane Liotard au Tibet ?
Rendez vous sur cette page pour trouver des partenaires de voyage et payer moins cher !

 

Album