Ma rétrospective 2020 …

 

D’habitude je n’ai juste pas le temps de la faire. Je croule sous les demandes, je suis encore en France à enchaîner les visites, dîners et verres avec mes proches sur cette période annuelle digne d’une épreuve des JO pour les expatriés du monde entier.
J’ai toujours eu envie d’avoir le temps mais je n’arrivais jamais à le trouver (et je ne suis pas en train de me plaindre ici bien au contraire!)

 

Une rétrospective c’est personnel mais j’aime tellement partager avec vous ma vie, mes sentiments et émotions que je n’ai aucun souci à mettre tout cela par écrit et le rendre public sur le net. Beaucoup d’entre vous me suivent à l’année sur Instagram et en connaissent déjà une bonne partie ! 
Je n’ai jamais voulu ou eu l’ambition de devenir « une grande entreprise ». J’ai toujours voulu être « Camille et sa communauté ». 

 

J’ai été incubée à l’Edhec young entrepreneur en 2013 juste avant mon arrivée à Hong Kong. Je leur avais présenté mon business plan, ma volonté de garder des prix bas, de tutoyer tout le monde, de partager sur mes réseaux ma vie et mon travail, de mélanger blog et service, de mettre ma personne au service des autres tout simplement. On m’avait alors dit que j’allais droit dans le mur. Que même mon code couleur (vert pomme et rose à l’époque) n’était pas du tout adapté au monde du voyage et que cela ne prendrait jamais, que c’était du jamais vu. 

 

Je leur avais alors dit que c’était comme cela que j’imaginais mon lancement d’entreprise et pas autrement et que je prenais le risque de me vautrer. Qui n’essaie pas ne tombe jamais pas vrai ? Je voulais simplement quelque chose qui me ressemblait : La suite vous la connaissez 🙂
(Par ailleurs, j’ai également été la lauréate 2013 du programme Young Entrepreneur de l’Edhec, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !) 

 

Bref tout cela pour dire que me mettre à jour devant vous et le monde entier ne me dérange pas le moins du monde et que je n’ai rien à cacher ni de tabou. Alors on y va ? Let’s go pour un petit bilan de cette année 2020 qui se termine enfin ! 

 

Si je devais donner un nom à cette année je pense que ce serait « 2020 : La claque ». Et pas la claque Wahou :  La claque qui fait mal. 

 

En 2014 j’ai lancé Voyagez futé, en 2016 j’ai recruté Célia, fin 2018 Caro, fin 2019 c’était le feu absolu.
Des clients contents, des voyages organisés en nombre et une réputation qui n’était enfin plus à faire après 6 ans d’activité. 

 

Au fil des années j’ai réussi à bien mettre de côté niveau trésorerie, je n’ai jamais été du genre à flamber au contraire.
Le pécule étant devenu important j’ai décidé de tout réinvestir dans le développement Voyagez futé en 2020.
Sans enfant et posée, c’était le meilleur moove à faire. 

 

J’en étais arrivée à un point où les commandes ne me laissaient plus aucun répit que ce soit pour écrire des articles, développer des relations commerciales ou encore pour ma vie perso. J’ai donc décidé de mettre à exécution une idée qui me trottait dans la tête depuis bien longtemps pour m’aider à être mieux organisée, à traiter plus rapidement vos commandes, à sauvegarder toutes mes recherches, mes bases de données mais surtout à vous offrir une nouvelle expérience d’utilisation. Une chose est sûre : Quand ce sera fini ce sera canon ! Encore 4 mois à patienter 🙂 

 

JANVIER 

 

J’ai donc signé début Janvier 2020 avec une super agence web que je vous recommande tous : Quai des balises à Calais
Énorme projet, projet d’une vie, toute ma trésorerie y est passée avec un différentiel (que je devais pouvoir couvrir sans soucis sur l’année 2020).
Ce projet a été prévu et imaginé avec une livraison en Avril 2021 afin de me permettre de répartir les paiements (et heureusement!)
Ni eux ni moi ne pouvions savoir que 10 jours plus tard le Covid allait pointer le bout de son nez chez mes voisins chinois pour finalement paralyser le monde entier à partir de Mars. Donc forcément plus de déplacements possible dans le monde = plus de rentrée d’argent pour moi …

 

Sans regret cependant car Quai des balises fait un travail absolument remarquable. Même mon mari qui ne comprenait pas pourquoi je passais par une agence de Calais en ayant des connexions à Hong Kong ou encore Paris m’a avoué avoir été bluffé par les premiers échantillons de la plateforme que nous avons pu voir. Le courant est immédiatement passé pour lui aussi et c’est donc confiant qu’il s’est engagé à m’aider à payer mes dernières traites (l’amour le vrai). Donc ça c’est forcément le gros point de 2020 : Celui d’avoir plongé dans le grand bain sans savoir quand et comment je pourrais remonter à la surface

 

En Janvier naît Anna, la fille de ma meilleure amie depuis toujours. On a tellement imaginé ce moment ensemble que de ne pas pouvoir le vivre à 2 a été une source de tristesse forcément …  Le mois de Janvier marque également la rencontre d’un couple qui deviendra parmi nos meilleurs amis et avec qui nous allons vivre cette année de confinement : Toto et Maud

 

 

FÉVRIER

 

En Février, ma chance est revenue. Notre immeuble a été racheté par le gouvernement fin Janvier. Vu que le Covid s’est installé sur la durée on nous apprend que nous n’aurons aucun loyer à payer pendant 4 mois (cadeau de l’état vu que nous sommes à présent considéré comme « logement social du gouvernement »! ) Nous avons jusqu’à fin Décembre pour quitter les lieux, ce qui nous laisse le temps de nous retourner. 
En Juin on nous a dit que jusqu’à la fin de notre année nous n’aurons plus que 30 % du loyer à payer. Une aubaine qui m’a permis de garder la tête hors de l’eau toute l’année, n’ayant pas à honorer le paiement de la moitié du loyer comme nous l’avions toujours fait (et les prix des loyers sont exorbitants ici!) 

 

Comme l’immeuble a été vendu nous  avons décidé de prendre possession du rooftop qui appartenait à ma propriétaire mais qui ne l’utilisait absolument pas. On l’a meublé à nos frais et on en a fait un rooftop collaboratif avec nos voisins ! Cela nous a sauvé plus d’une fois pendant la période Covid et nous a apporté de nouvelles amitiés et des temps de répit entre amis en période de crise.

 

 

En Février c’était Chinese New Year. On avait prévu des plans de voyages comme tous les ans mais un à un tous les pays ont commencé à fermer leurs frontières. Nous sommes donc restés sur Hong Kong pour la première fois en 6 ans d’expatriation

 

MARS

 

L’Europe est attaquée de plein fouet. Du jour au lendemain je n’ai plus  AUCUNE commande sur Voyagez futé ( Février était un mois encore très rempli, personne ne savait que le Covid arriverait en Europe) 
Je deviens marraine pour la première fois de ma vie. Ma grande sœur a donné naissance à sa troisième fille, une adorable petite Suzanne et cette fois c’est moi qui suis choisie pour être la marraine. Je devais rentrer et être présente pour l’événement mais la période vécue ne nous le permet malheureusement pas. J’apprends donc en visio sa naissance et mon nouveau rôle dans la vie ! 

 

Marraine !

 

Ma meilleure amie ici, Anne Mar renouvelle ses vœux de mariage 21 ans plus tard lors d’une petite cérémonie en gaélique sur son rooftop. Malgré le covid et les interdictions de se rassembler on aura réussi à les marier une seconde fois en toute sécurité et dans leur tenue de mariage de l’époque ! 
En perso une nouvelle épreuve pour moi : La découverte de nombreux cheveux blancs à seulement 31 ans !!! 

 

AVRIL 

 

Ma bonne étoile toujours, GAP me demande de faire du fitting pour eux tous les jours. (Je fais mannequin cabine à côté à Hong Kong depuis 5 ans)
En effet les USA passent en lockdown et plus personne ne peut se rendre au bureau là bas. Une cellule de crise Gap est montée dans les bureaux de Hong Kong où nous sommes les rares à ne pas être confinés dans le monde. Tous les jours j’essaie donc les vêtements en visioconférence avec les US. Cela va durer 3 mois et demi ce qui m’a permis de garder un salaire jusque là. C’était inespéré vu la période .

Après plus de 15 ans à être blonde et à faire des mèches qui me coûtent une fortune ici et qui m’abîment les cheveux je décide de devenir châtain ! Une grosse différence pour moi mais je suis ravie du résultat ! 
MAI 

 

Je prends la décision d’annuler/reporter notre mariage laïque en France en voyant qu’absolument rien ne prédit une accalmie d’ici là.
Mon plaisir à la préparation était gâché depuis des mois. Impossible de connaître les conditions d’entrée et de sortie de Hong Kong d’ici là ni l’état Sanitaire en Europe. Comme nous sommes déjà mariés civilement depuis 2016 ce mariage était vraiment un moyen pour nous de rassembler absolument tous nos proches, de France, Hong Kong et du reste du monde. Si c’est pour avoir un mariage à moitié autant ne rien faire. 
J’ai pris la décision assez tôt et ai eu la chance de pouvoir me repositionner sur la date du 13 et 14 Juillet 2021 et de garder l’ensemble de nos prestataires (impossible de savoir si cela pourra tout de même avoir lieu en 2021). Pour ceux qui me suivent depuis longtemps vous devez vous souvenir que mon mariage civil à Hong Kong a été annulé à cause d’un double typhon sur la ville le 21 Octobre 2016. Nous nous sommes donc mariés à la chaîne le lendemain ! Il semblerait que l’histoire se répète 🙂 
J’ai mis mon compte instagram spécial mariage un peu en pause à partir de ce moment là. J’y étais très active dessus mais au bout de un an on commence à s’essouffler sur le sujet. 

 

Fin Mai je décide de prendre un cours de couture. J’ai toujours voulu essayer et j’ai trouvé un cours juste à côté de chez moi. J’organise une session entre amis : En 3h je tombe amoureuse de la couture, de son côté apaisant et de la fierté retrouvée de créer des choses de mes mains. J’ai toujours été créative mais depuis Voyagez futé j’étais aliénée à mon ordinateur ou à mon téléphone et je n’avais plus de temps pour développer et entretenir mon côté artistique et créatif. C’est un match parfait. Je m’achète une machine à coudre d’occasion vintage une semaine plus tard (je l’adore)

 

 

JUIN

 

Le rêve de ma vie prend fin. L’émission Capitale de M6 devait venir me rejoindre sur Hong Kong pour suivre ma vie d’entrepreneur ici et parler du métier de coach voyage.
Nous devions ensuite partir ensemble à Bali rencontrer mes partenaires locaux et faire un reportage sur ma manière de fonctionner.
Depuis que je suis ado, je dis à mes parents qu’un jour je serai dans Capitale qui est mon émission favorite.  Cela devait se réaliser de la meilleure manière qui soit. Mais la pandémie aura aussi eu raison aussi de cela 
Je créais un compte Instagram pour mes coutures et je me mets à fond dessus pour ne pas penser aux vacances d’été qui arrivent en Europe, à la chaleur écrasante et à toutes les restrictions que nous avons à Hong Kong où la pandémie est pourtant bien maîtrisée. 

 

En Juin Charles me fait découvrir l’escalade en salle. Je rencontre la bande d’amis qu’il a commencé à se faire là bas. ça colle tout de suite et deviendra de nouveaux amis ! 

 

Escalade en salle

 

Juin est aussi une nouvelle étape « beauté » pour moi qui décide de me lancer dans le microblading (tatouage poil à poil semi permanent pour les sourcils)
Je suis ravie du résultat ! 

 

micro blading

 

JUILLET

 

Gap va mal financièrement et doit arrêter toutes ses activités. 
Je n’ai plus aucune raison de me lever le matin. Voyagez futé est au point mort, mon mariage devait avoir lieu le 18, et je vois sur les réseaux tous mes amis qui semblent avoir une vie normale sur la côté d’Azur, en vacances en Europe ou sur les quais de Seine. C’est déstabilisant en sachant que nous n’avons plus de vie ici depuis Janvier. 
A Hong Kong tout est fermé : plages, piscine, salle de sport, salon de beauté. les restrictions sont hyper sévères, je n’en peu plus et j’étouffe. Je prends des billets d’avion sur un coup de tête pour rentrer retrouver ma famille, ma bulle d’oxygène.
Après m’être fait tester je peux enfin prendre ma filleule dans mes bras pour la première fois et j’ai pu passer une superbe semaine de vacances à la montagne en famille. J’en avais tellement besoin, je revis et reprend mon souffle.

 

 
AOÛT
Mon mari me fait la surprise de venir me rejoindre en France, ce qu’il m’avait dit ne pas pouvoir faire. Quelle surprise de taille ! La photo parle d’elle même ! 

 

 

C’est la première fois que nous profitons d’être en France sans avoir rien de prévu, en vivant au jour le jour. On a fait des grasses matinées, conduit sur la côte d’Opale, testé le char à voile et visités tous mes proches ! 

 

char à voile
Je me serai fait tester 3 fois pendant mon mois complet passé en France afin d’être certaine de ne présenter aucun risque pour mes proches avec tous les foyers différents visités.
J’ai adoré ce mois passé à vivre normalement sans la moindre contrainte
J’ai enfin pu faire mes essais coiffure et maquillage pour le mariage qu’on espère pouvoir célébrer en Juillet 21. J’ai également rencontré la couturière qui fera les dernières modifications sur ma robe
J’ai annulé notre voyage de noces prévu en Polynésie Française après avoir eu la confirmation que les vols depuis l’Asie ne reprendraient pas cette année. 

 

SEPTEMBRE

 

Retour sur Hong Kong. Nous vivons nos 2 semaines de quarantaine avec bracelet électronique confinés dans notre appartement de Hong Kong. 
J’appréhendais les 8h d’attente à l’aéroport (pour avoir les résultats des tests covid), finalement c’est passé assez vite. La cohabitation avec mon mari s’est également très bien passée. On a béni le ciel d’avoir le rooftop où nous pouvions sortir prendre l’air le soir ! 

 

En Septembre je me lance à fond dans la couture et commence à vendre mes créations, ce qui me permet d’avoir une mini source de revenus. 

 

 

OCTOBRE

 

J’ai atteint le point de non retour financièrement et je vais pour la première fois de toute ma vie devoir compter sur quelqu’un pour vivre ce qui a été la pilule la plus difficile à avaler de cette année 2020 je ne vais pas vous mentir. 
Depuis que j’ai 15 ans, je gère ma vie et mes économies seule. J’ai toujours travaillé pour faire mon propre argent. Je n’ai jamais dû demander ou compter sur qui que ce soit. 

 

Ici je n’ai pas le droit au chômage ni à aucune aide car je travaille dans le monde du voyage mais ne suis sous aucune licence ( comme les guide ou les agences de voyage) , je n’ai plus d’activité professionnelle et donc c’est un peu le cul de sac. Ce mois a été compliqué pour m’apprendre d’arrêter de noter toutes mes dépenses payées par Charles dans le but de lui rembourser plus tard. J’ai dû apprendre la signification du mot « foyer » et arrêter de réfléchir en tant que 2 personnes indépendantes qui s’aiment mais plutôt comme 2 personnes qui ne font plus qu’un. Ça été ma grosse leçon de vie après 8 ans de vie commune et 4 ans de mariage. Je n’ai appris à déculpabiliser que un mois plus tard. 

 

J’ai commencé à chercher un nouvel endroit où vivre. Nous avions jusqu’à fin Décembre comme délai pour rendre notre appartement en ville dans lequel nous habitions depuis 4 ans et demi. Moi je voulais quitter la ville. Je suis une fille de la campagne, je pensais suivre Charles à Hong Kong pour 6 mois, finalement 7 ans plus tard nous y sommes toujours !
On avait un bon équilibre avant le covid car je rentrais 3 fois par an en France (jamais moins de 3 semaines) et je voyageais presque tous les mois, à chaque fois dans des endroits calmes et apaisants. 
Passer à du 7j/7 – 24/24 en ville au milieu des immeubles, travaux, psychose Covid … C’était juste plus possible. 
Charles a enfin accepté de partir vivre sur une île. De un car il m’aime et qu’il voulait me voir de nouveau heureuse et de deux car avec le Covid il peut travailler depuis la maison comme bon lui semble. Du coup cela permet une transition douce au niveau des temps de transports entre la maison et son travail (15 minutes avant et 60 mn maintenant de porte à porte)

 

J’ai commencé à chercher et j’ai galéré. Je n’étais clairement pas la seule à m’être réveillée avec l’idée du siècle.
Avec le Covid toutes les familles cherchent à quitter le centre, à prendre plus grand, se mettre au calme, au vert … Niveau offre il n’y avait vraiment pas grand chose, surtout que sans salaire pour moi on cherchait à trouver moins cher mais mieux 🙂

 

Des semaines sans rien visiter, sans aucun retour des agences immobilières et puis un jour le miracle ! J’ai reçu un message d’une agente qui me propose de visiter une maison (carrément!). Je n’ai reçu que UN SEUL MESSAGE. 
Cette dernière est en vente mais comme elle ne trouve pas preneur la propriétaire pense à la mettre en location avant son départ précipité vers les USA. Je cherchais 3 chambres (ce que nous avions avant : Une chambre pour nous, un dressing et une pièce pour ma couture / bureau / chambre d’amis …)
L’agente me dit qu’il n’y a qu’une chambre mais que cela peut le faire avec ma configuration souhaité. Généralement on avait des offres à 70m carrés, ici on parle de 100m carrés pour un tarif imbattable (3 étages hors rdc) . J’ai donc décidé d’aller voir. 

 

Depuis toujours je suis passionnée de déco, aménagement, rénovation… J’ai cette chance de savoir me projeter et c’est ce qui nous aura aidé à dénicher cette pépite, notre nouvel écrin de bonheur ! 
un étage de 45m carré pour une cuisine ouverte sur un salon / salle à manger avec une salle d’eau 
Un étage de 45 m carré pour une suite parentale avec dressing , chambre et immense salle de bain, un balcon couvert de 10 mètres carrés environ qui m’a permis de stocker tous mes tissus et mon espace couture et pour finir un étage non officiel avec une pièce de 25m carré qui nous sert de chambre d’amis / salon / buanderie avec une terrasse de 20m carré 
Alors il fallait se projeter car le salon était rose avec des murs en fausses briques peintes à l’éponge, notre chambre bleue avec des rideaux fleuri, le dressing peint à l’éponge, la salle de bain jaune et le tout sur-encombré de meubles et fournitures en tous genre. La maison était super saine, les équipements de qualité (c’est la propriétaire qui y vivait depuis 11 ans) mais niveau style il y avait du boulot malgré de belles pépites (le carrelage ancien du vietnam, la baignoire sur pied ou encore les meubles chinois dans la salle de bain)
Mais le potentiel et le deal étaient juste incroyables 

 

Un choc pour Charles, une révélation pour moi. J’ai dit à l’agente immobilière qu’on le prenait directement et que je me chargeais de convaincre Charles. C’est toujours moi qui ai trouvé nos lieux de vie et qui les ai aménagés. 
S’en est suivi des jours de stress avant que la propriétaire ne signe enfin les papiers (j’avais vraiment peur qu’elle se rétracte). Charles a fini par se faire à l’idée et a commencé à voir un petit potentiel, il a trouvé l’excitation lui aussi le jour où je lui ai dit qu’il pouvait choisir la voiture ! Car oui nous avons aussi trouvé une voiture dans la foulée 🙂 

 

 

J’ai réussi à négocier un emménagement fin Novembre pour profiter le plus longtemps possible de notre loyer de 30 % en ville. 
On a partagé les coûts pour repeindre toute la maison en blanc et avoir une page blanche pour mes idées d’aménagement
A partir de début Octobre je retrouvais enfin un but et un projet pour me driver ! 

 

Niveau Covid Octobre est la douche froide pour tout le monde. Hong Kong annonce que les quarantaines à la maison ne seront plus possibles. A présent ce sera 2 semaines à l’hôtel à nos propres frais. On se félicite d’être rentrés cet été … Financièrement cela n’aurait pas été possible autrement, l’idée de renouveler l’expérience à Noël s’éloigne. 

 

NOVEMBRE

 

Nos amis depuis toujours Victor et Alais, arrivés en même temps que nous en 2014 sont rentrés au pays.
Ils étaient les derniers de notre énorme bande créée à l’arrivée. Cela été compliqué car nous avons passé cette année covid ensemble avec Toto et Maud. Nous étions à 3 couples absolument tout le temps. On a en effet évité de trop mélanger les groupes cette année. Alais et Victor vivaient juste à côté de chez nous. On se voyaient absolument tout le temps et puis en plus de 6 ans on a pu en créer des souvenirs!  Toto et Maud quittent aussi Hong Kong en début d’année 2021, c’était donc la première étape de la dissolution de notre groupe, pas facile à gérer émotionnellement 

 

En Novembre j’ai décidé de lancer les illustrations pays de www.mywanderlustbox.com en France. Je les avais ici à Hong Kong mais pas en France. J’ai passé beaucoup de temps sur la création des nouveaux design par notre designer, la mise en place du site internet, la promotion …  C’est un projet que j’adore et que je veux vraiment porter loin. 

 

J’ai fais pas mal de petits achats à moindre coûts pour la maison et j’ai surtout explosé ma santé dans le déménagement. J’ai passé des semaines à faire les cartons, à trier 6 ans et demi de nos vies, j’ai passé un temps fou dans les comparaisons de prix des déménageurs, j’en ai fait venir plusieurs pour des devis, j’ai trouvé un peintre à moindre prix pour repeindre la maison de Lantau et géré toutes les organisations de livraisons des nouveaux meubles …Pas de petites économies ! 

 

La journée du déménagement a été épique mais la semaine passée à tout déballer était digne des épreuves des JO. J’avais déjà tout donné dans les semaines précédente et ai du puiser dans mes dernières ressources. J’étais littéralement sur les rotules et vidée de la moindre force. Je sombrais dans un coma à 21h pour me réveiller à 7h le lendemain et reprendre l’installation de notre nouveau nid d’amour : Trop d’émotion ! 

 

Je suis instantanément tombée amoureuse de notre maison et quel plaisir de la voir prendre vie de la manière où javais passé les 2 derniers mois à l’imaginer ! Se réveiller avec le bruit des oiseaux, ouvrir les volets sur la montagne, prendre le temps de prendre un pdj, conduire mon mari le matin sur une route longeant la mer, ouvrir les fenêtres en grand toute la journée … J’ai également repris vie ici ! 

 

C’est en Novembre que j’ai appris à lâcher prise sur le fait de dépendre financièrement de Charles qui lui aussi s’est épanoui à 200 % dans notre nouveau rythme de vie 

 

Niveau Covid c’est la quatrième vague à Hong Kong, absolument tout referme. C’est la merde. Les quarantaines de 2 semaines à l’hôtel se durcissent en imposant des packages qui incluent les repas. Plus possible de se faire livrer et obligé de passer par l’hôtel pour absolument tout. Cela coûte une fortune en plus de faire perdre du poids ! 

 

La bonne nouvelle du mois : Celle de l’annonce de la grossesse de Célia ! Je suis vraiment heureuse pour elle et son conjoint ! Ce bébé aura de la chance de les avoir comme parents ! On a à présent hâte de connaître le sexe ! 

 

DÉCEMBRE

 

Je n’ai pas vu le mois passer. Les jours passent tellement vite dans la maison du bonheur. Pas un seul jour où je me lasse de notre nouvelle vie ici. 
Comme Hong Kong fait face à la quatrième vague nous avons accueilli nos amis restés en ville tous les week-end du mois. Ici c’est le grand air, il y a de l’espace et on oublie la psychose Covid. Notre maison devient une parenthèse pour nos proches aussi. On a fêté Noël 5 fois, j’ai cuisiné ma première dinde et organisé mon premier repas de Noël (avec le même menu que celui que nous avons en France tous les ans). Nous n’avons pas mal vécu le fait d’être bloqués à Noël à Hong Kong pour la première fois car nous n’avions aucun sentiment de culpabilité. On n’y pouvait juste rien.

 

 

J’ai aussi un +2kgs sur ma balance et ai décidé de partir sur un dry January pour contrebalancer les nombreux excès de ce mois de Décembre niveau bouffe et breuvage 

 

My Wanderlust box a bien pris, je suis vraiment contente car ce projet le mérite sincèrement selon moi. 
A la fin de mois j’ai reçu aussi quelques commandes Voyagez futé. Je reprend espoir sur une accalmie du virus avec les vaccins 

 

Je n’ai pas vu ce dernier mois passer. Je suis dans ma petite bulle ici sur l’île de Lantau 
On vient de fêter le 31 Décembre en campant sur la plage par un peu moins de 8 degrés avec nos amis de l’escalade. En petit comité pour respecter les recommandations. C’était simple, innovant et c’était super !
My wanderlust box

My Wanderlust box qui prend vie !

 

 

Niveau Covid Hong Kong a pété un câble en changeant du jour au lendemain les restrictions retour : A présent ce n’est plus 2 semaines de quarantaine en hôtel mais 3 semaines !!!! Loi votée le 24 Décembre et mise en place dés le 25 : Joyeux Noël ! 
Déjà que la décision avait été très difficile à prendre pour les français qui sont rentrés à présent c’est double peine….
Le but étant de s’assurer que presque plus personne ne décide de quitter et de rentrer sur Hong Kong … On devient un peu prisonnier de notre pays. Je pense à mon amie qui a du rentrer en urgence suite au décès non attendu de son papa…. Un aller retour express avec 3 semaines de quarantaine au retour … Avec un travail à assurer, un package à payer et un deuil immense à entamer … Je trouve ça vraiment injuste. 

 

Professionnellement 2020 aura donc été une année dont on se souviendra c’est certain ! 
Personnellement je suis triste d’avoir manqué les nombreuses naissances en France, de ne pas avoir pu me marier comme imaginé depuis 1 an, de ne pas avoir pu vivre le voyage de noces de folie que je nous avais préparé, d’avoir manqué l’opportunité de ma vie avec l’émission Capitale, bien évidemment les voyages m’ont terriblement manqué mais j’ai appris à gérer mon addiction avec cette année de repos forcé. 

 

Mais j’aurai aussi beaucoup appris en ayant enfin du temps pour moi et pour faire des choses que je n’avais jamais le temps de faire : Finir mes albums photos, écrire mon Ebook sur Bali, apprendre la couture, lancer les illustrations en France, développer mon site internet Voyagez futé, avoir du temps avec mon mari et mes amis, appeler plus souvent ma famille, me mettre à cuisiner …
Notre déménagement nous aura apporté un apaisement et un vrai rayonnement. On a jamais été aussi heureux qu’avec notre vie de maintenant. 

 

On profite à fond de nos amis, du beau temps et de toutes les opportunités qui arrivent ici . Finalement avec cette année de merde je trouve qu’on s’en est pas trop mal sortis !! Nos familles sont en bonne santé, nos amis aussi, on s’aime toujours autant et le reste on apprend à vivre avec, rien n’est plus important que ce qui a été cité avant. 

 

Alors à tous : Merci pour votre soutien tout au long de cette année, merci pour vos commandes sur Mywanderlustbox qui m’ont vraiment aidée, merci pour vos messages, vos commentaires et merci pour votre fidélité au fil des années 
J’ai si hâte de vous faire re-voyager si vous saviez ! 
Prenez soin de vous car sans santé …. On ne fait rien 

 

Je nous aime. 

 

Camille